Revanche, de Cat Clarke

revanche

Résumé: Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l’homme idéal s’il ne préférait les garçons… À la fin d’une soirée d’ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C’est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un email de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d’un garçon qu’il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d’e-mails agressifs qu’il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n’avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide… À la suite de ce drame, Jem prend trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu’elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d’approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables?

Mon avis: Déjà, un grand bravo pour la couverture, vraiment sublime et qui représente à merveille le roman. Encore une fois la Collection R fait fort côté esthétique, mais bien sûr elle fait aussi très fort en… coup de cœur! Jusqu’à maintenant je n’ai jamais été déçue d’un roman de cette Collection, mis à part Addict. Ce livre m’intriguait en particulier pour plusieurs choses. De un, j’avais déjà lu un roman de cette auteure: Confusion et j’en gardais un très bon souvenir. De deux le sujet m’intéressait beaucoup, puisqu’il est ici question de suicide et d’homosexualité. J’étais curieuse de voir comment Cat Clarke allait aborder ces deux thématiques plutôt sensibles. Et elle l’a fait merveilleusement bien…

Jem, une jeune adolescente de 16 ans au look gothique, voit en son meilleur ami Kai, le garçon parfait. Celui à qui on peut tout confier, celui avec qui on fait les 400 coups, celui qui nous console, celui qu’on peut aimer… Malheureusement pour elle, Kai est gay. Cependant elle accepte cela sans soucis. Après tout il reste le centre de son monde, et rien ne pourra changer cela. Mais justement, tout va changer lorsque lors d’une fête Kai est filmé avec un autre garçon, et que cette vidéo sera envoyée par mail à tout le lycée entier. Kai va alors recevoir des messages horribles d’insultes, des moqueries, et tout le monde ne parlera plus que de ça au lycée. Pour le jeune homme qui n’avait encore rien révélé, excepté à Jem et à sa famille, cela va être dévastateur, au point qu’il ne pourra plus supporter de rester en vie… Lorsque Jem va apprendre le suicide de Kai, son monde s’écroule et alors il ne lui reste plus qu’une chose à faire: venger la mort de son ami.

Tout d’abord j’ai été choquée, horrifiée, épouvantée par la réaction des lycéens lorsqu’ils ont appris l’homosexualité de Kai. Ce n’est pas tant le fait de le voir écrit noir sur blanc qui m’a chamboulée, mais plutôt le fait que Revanche est plus qu’un roman: c’est une retranscription de la réalité. Je ne suis pas née de la dernière pluie, je sais que parfois le monde peut être à vomir, mais ça fait toujours un choc de savoir que plusieurs jeunes (et moins jeunes aussi) se suicident à cause d’autrui, incapables de comprendre et juste bons à juger ce qui n’a pas lieu d’être. Enfin, le personnage de Kai m’a vraiment touchée. Il est tout de même présent au travers de flash-backs et des lettres qu’il a laissés à Jem et il m’est arrivée plusieurs fois d’avoir les larmes aux yeux face à tout ce gâchis…

Du côté des personnages, Jem m’a vraiment beaucoup plu. Très courageuse, on la sent prête à tout, même au pire pour se venger de ceux qui lui ont volé la vie de Kai. Les autres personnages m’ont touchée eux aussi à leur manière, je pense notamment à Sasha, qui a pris une importance insoupçonnée, Lucas, dont le comportement m’aura surprise, et bien d’autres comme Stuart, où les agissements s’expliquent et m’ont fait voir le personnage sous un nouvel angle à la fin…

Le récit est mené d’une main de maître par l’auteure, qui nous trimbale entre flash-backs et présent sans qu’on se perde ou qu’on se lasse. Non, au contraire, chaque mot m’a touchée et l’intrigue n’en a été que plus belle. On sent une réelle progression avec le personnage de Jem, faible et anéanti au départ, puis qui se reprend en main pour venger son meilleur ami. Et la fin… Oh la fin! Magique simplement. Cruelle, belle, j’ai été conquise du début jusqu’à la dernière ligne…

Bilan: Un récit profond qui nous heurte, nous blesse, mais que l’on doit lire pour la beauté du thème et des personnages. Coup de cœur!

Note: 9/10

Publicités

4 réflexions au sujet de « Revanche, de Cat Clarke »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s