La Trilogie du Mal, tome 2: In Tenebris, de Maxime Chattam

in tenebris

Résumé: Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New York dans des circonstances étranges. La plupart d’entre elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée, et prétend s’être enfuie de l’Enfer. On pourrait croire à un acte isolé s’il n’y avait ces photos, toutes ces photos… Annabel O’Donnel, jeune détective à Brooklyn, prend l’enquête en main, aidée par Joshua Brolin, jeune spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se cache dans les rues enneigées de la ville? Et si Julia avait raison, si c’était le diable lui-même? Ce mystère, ce rituel… Dans une atmosphère apocalyptique, Joshua et Annabel vont bientôt découvrir une porte, un passage… dans les ténèbres.

Mon avis: Je voulais un livre qui me fasse frissonner, trembler, bref un roman qui fiche une belle trouille! Et Maxime Chattam a une nouvelle fois relever le pari!

Lorsqu’une jeune femme est retrouvée nue et traumatisée en pleine rue, avec le crâne scalpée, Annabel se saisit de l’affaire. Très vite elle va découvrir d’autres scalps de jeunes femmes. Qui est donc cet homme qui enlève et scalpe les jeunes femmes? Sont-ils plusieurs? Pourquoi? Beaucoup de questions auxquelles la jeune enquêtrice va tenter de répondre avec l’aide de Joshua Brolin, ancien flic reconverti en détective privé, qui enquête quant à lui sur la disparition d’une jeune fille…

Je ne suis pas rentrée dans l’histoire immédiatement. Il m’a fallu un petit temps d’adaptation à cette nouvelle intrigue, aux nouveaux personnages… Mais très vite j’ai retrouvé ce qui m’avait plu dans L’Âme du MalIn Tenebris est parfait pour les amateurs de gore, de détails glauques… Car oui, M. Chattam n’en est pas avare! Il y a beaucoup de passages extrêmement bien écrit où toute sorte de détails sordides nous sont exposés. Il faut donc avoir le cœur bien accroché! Chattam donne toujours des explications très scientifiques qui rendent le récit encore plus réaliste, et donc encore plus effrayant! J’ai adoré!

Le duo Annabel-Brolin fonctionne à merveille. Les deux personnages sont plutôt complémentaires, et j’ai adoré voir comment Brolin avait surmonté le décès de la femme qu’il aimait à la fin du tome. Annabel est elle aussi un personnage à la psychologie intéressante, de part son passé. On les sent tout deux très investis dans l’enquête ce qui ne fait que renforcer notre addiction! Chattam joue avec nos nerfs, nous mène dans des chemins insoupçonnés… Effectivement, plus les pages se tournaient, moins je m’attendais à toutes les révélations! La chute de l’intrigue est très bien écrite et me convient parfaitement. Surtout maintenant que je sais que le duo Annabel-Brolin va se reformer pour le troisième et dernier opus de la Trilogie du Mal.

Bilan: Une entrée au cœur des ténèbres des plus passionnantes et effrayantes avec un duo éclatant! A lire pour les amateurs du genre!

Note: 8.5/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « La Trilogie du Mal, tome 2: In Tenebris, de Maxime Chattam »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s