L’Assassin Royal, tome 3 : La Nef du Crépuscule, de Robin Hobb

nef du crépuscule

Résumé: Ravagé, pillé, le royaume des Six-Duchés plie sous le joug de l’envahisseur. Les navires de guerre ne parviennent plus à tenir les pirates rouges en respect. Dans le pays, les dissensions éclatent entre les duchés côtiers, qui doivent supporter les incessantes attaques de l’ennemi, et les duchés intérieurs qui se désintéressent de leur sort. La cour elle-même, où le vieux souverain est manipulé par Royal, n’est plus qu’un théâtre d’intrigues où règnent en maîtres le soupçon, la traîtrise et le mensonge. Aussi le prince Vérité décide-t-il d’entreprendre une quête insensée : aller trouver les anciens, par-delà les montagnes, pour leur rappeler leur serment de venir en aide au royaume dans ses heures les plus sombres…

Mon avis: Les Pirates Rouges se rapprochent dangereusement de Castelcerf et sèment la terreur et la mort partout où ils passent. Pour tenter d’en finir enfin avec eux, le roi-servant Vérité décide de partir à la recherche des Anciens, pour que ceux-ci leur viennent en aide. Il laisse donc derrière lui sa femme Kettricken, Fitz, son père mourant et le royaume aux mains de Royal, son frère…

Ceux qui prétendent que plus on avance dans cette saga, plus on devient accro, ont officiellement raison! J’aimais déjà énormément l’ambiance de la Citadelle des Ombres, mais ce tome marque vraiment un tournant en matière de complots et d’injustices!

Ce troisième tome est donc une franche réussite, tout d’abord au niveau des personnages. J’ai trouvé qu’ils évoluaient tous beaucoup et de façon très intéressante, notamment le héros, Fitz. Il grandit vite, mais garde toujours au fond de lui une certaine naïveté et une grande maladresse lorsqu’il s’adresse aux autres, surtout aux femmes 😛 Kettricken est également plus présente, et j’ai énormément apprécié son personnage! Ça, c’est une femme forte! Burrich m’a quant à lui convaincue, et il s’affirme encore d’avantage dans ce troisième opus. Un seul regret: le personnage du Fou, qui me frustre totalement! On en sait vraiment encore très peu sur lui…

Ce qui m’a  aussi plus, c’est l’action et les rebondissements! Surtout vers la fin, où je reconnais avoir ragé de ne pas avoir la suite sous la main lol

Le style de Robin Hobb sait être un peu « lourd » par moment, mais ça reste quand même très agréable à lire et La Citadelle des Ombres devient donc pour moi un incontournable de la Fantasy!

Bilan: Un troisième tome plus abouti encore que les deux premiers. A lire de toute urgence, mais attention: risque d’addiction! 😉

Note: 9/10

Publicités

6 réflexions au sujet de « L’Assassin Royal, tome 3 : La Nef du Crépuscule, de Robin Hobb »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s