Le Premier Sang, de Sire Cédric

le premier sang

Résumé: Les plus grandes terreurs naissent dans l’enfance et prennent racine au plus profond de nous. Qu’est-ce qui les fait resurgir ? Sommes-nous capables de les surmonter ? Par une nuit d’hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par le désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa sœur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie ? Hallucination ou réalité ?

Mon avis: Après avoir eu un gros coup de coeur pour De Fièvre et de Sang (mon avis: ici!), je me jette avec avidité sur le Premier Sang, tout en sachant que j’allais aimé. Et effectivement j’ai aimé! Et bien plus même, car c’est une nouvelle fois un coup de foudre qui s’est passé!

Dans ce roman on retrouve nos deux enquêteurs adorés Eva Svärta et Alexandre Vauvert, et ce pour mon plus grand plaisir. Dès les premières lignes on entre dans l’histoire et les images jaillissent comme par magie dans notre cerveau et on vit les scènes comme si on y était (mais heureusement qu’on y est pas :P). L’écriture de Sire Cédric est d’une efficacité sans nom. Elle est capable de rendre l’histoire vivante, on a presque l’impression d’être au cinéma.

Pour en revenir aux personnages principaux, Eva, notre jeune albinos, est toujours un personnage atypique. Mystérieuse, cynique et torturée, ce personnage me fascine toujours autant. Toujours en proie à de violents cauchemars liés à son sombre passé, elle va devoir mettre ses problèmes de côté pour se concentrer sur la mort bien étrange d’Ismaël Constantin, un parrain de la drogue. A des kilomètres de là, Alexandre enquête lui sur la disparition d’un important industriel. Alexandre est quant à lui toujours aussi attachant sous son côté brut au coeur tendre.

L’intrigue est réellement captivante. On a une nouvelle fois affaire à une enquête qui se mêle à des événements surnaturels, avec une mythologie très intéressante. Sire Cédric ne donne pas la parole uniquement à nos deux protagonistes, mais également aux autres personnages de l’histoire ce qui nous permet de connaître leur point de vue (également sous forme de flash-backs) et de nous donner encore plus envie de tourner les pages du Premier Sang.

J’avoue que c’est dur de faire une chronique sur ce roman sans spoiler, mais tout ce que je peux dire c’est qu’on va de rebondissements en rebondissements! Et ce livre prend une tournure auquelle je ne m’attendais pas vraiment, mais rassurez-vous, c’est une très bonne surprise 😉

Je tiens à dire que, comme je l’avais mentionné plus haut les scènes sont très visuelles, donc attention aux âmes sensibles! Certaines descriptions peuvent retourner l’estomac, bien que c’était pire dans De Fièvre et de Sang 😀

Bilan: Des personnages qui m’ont plus que plu, une intrigue qui m’a grandement passionnée, une écriture envoûtante et très visuelle! C’est le troisième roman de Sire Cédric que je lis, et c’est le troisième coup de coeur que j’ai. Je suis définitivement fan des œuvres de cet auteur, dont j’ai hâte de lire L’Enfant des Cimetières

Note: 9/10

Ce livre entre dans le challenge:

Challenge des 170 idéesidée 33: un oeil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s