L’Assassin Royal, tome 2: L’Assassin du Roi, de Robin Hobb

l-assassin-royal,-tome-2---l-assassin-du-roi-103936

Résumé: Après une convalescence qui ne le laisse pas indemne, Fitz est de retour dans le royaume des Six-duchés toujours victimes des attaques destructrices des pirates rouges. . Devenu un jeune homme, il doit se réhabituer à la vie de la Cour et à ses complots et reprendre son apprentissage de l’Art et du combat. Il se trouve partagé entre sa loyauté envers la couronne et son envie de vengeance pour celui qui a failli le tuer, déchiré entre son amour pour Molly, son amie d’enfance et sa condition de bâtard. Il sauve d’une vie misérable un jeune louveteau capturé par un marchand et va avec lui découvrir l’étendue du pouvoir du Vif. Mais en exerçant ce don, il met en péril l’exercice de l’Art qui pourrait l’aider à sauver le Royaume des attaques des pirates rouges.

Mon avis: J’avais lu le tome 1 il y a maintenant plus d’un an, et je m’en souvenais peu. Mais au début de ce deuxième opus, les faits sont rappelés et on retrouve l’univers de Robin Hobb tel qu’on l’avait quitté.

On retrouve notre cher Fitz en bien mauvais état, aussi bien physiquement que moralement et Castelcerf en proie à biens des problèmes. J’avoue aimé toujours autant ce personnage. Je le trouve à la fois touchant (et énervant par moment!). Actuellement Fitz a 16 ans, il voit le monde encore avec des yeux d’adolescent, bien que je l’ai senti plus mûr au fil des pages. De nouveaux personnages sont mis en avant, tel que Molly, à peine survolée dans le tome 1, mais qui prend de l’ampleur, et Oeil-de-Nuit. Je trouve la relation de ce loup et de Fitz ultra intéressante. Ils sont liés par le Vif, ce lien à la fois malsain et beau qui unit un homme à un animal.

Dans ce tome tout est contre Fitz, on l’empêche de s’épanouir et sa condition de Bâtard lui est sans cesse rappelée, comme s’il ne comptait qu’à moitié, comme s’il n’était pas vraiment un homme… On voit bien que le jeune garçon en souffre mais cela lui forge une personnalité dure et forte. Fitz va douter de lui mais aussi des autres tels que le roi ou bien le Fou… Et l’ombre inquiétante de Royal pèse sur CastelCerf tout comme les menaçantes attaques des Forgisés.

Pour en revenir au Fou, je dirais que ce personnage est celui qui m’intrigue le plus. On ne sait pas qui il est (ou devrais-je dire « qu’est ce qu’il est? »?), ce qu’il cache, ni si l’étrange relation qui le lie à Fitz peut s’apparenter à de l’amitié. Tout ce qu’on sait c’est que c’est un personnage complexe qui va devenir de plus en plus important dans la saga…

L’écriture de Robin Hobb est toujours aussi envoûtante, malgré quelques petites longueurs dans le récit avec des descriptions parfois un peu trop longue… Mais il ne faut pas oublié que ça reste de la bonne fantasy! 😉

Bilan: Un second tome qui tient ses promesses, avec une intrigue qui se renforce et des personnages qui se démarquent. Vite la suite 😀

Note: 9/10

Ce livre entre dans le challenge:

Challenge des 170 idées45. un animal, vrai, au zoo ou empaillé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s