Starters, tome 1, de Lissa Price

starters

Résumé: Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix !

Mon avis: Déjà, chapeau pour la couverture! On sent la perfection poussée à son maximum sur le personnage et l’effet des deux âmes dans un seul corps. L’excès de la couleur blanche donne une dimension vraiment irréel à la couverture, ce qui la rend donc effrayante, sans parler du truc électronique (je ne suis pas une spécialiste lol) derrière. Bref la Collection R fait une nouvelle fois très fort dans l’esthétisme. Et puis bien sûr, dans le roman en général…

Dans le monde où vit notre héroïne, les Enders (les plus vieux) dominent en richesse et en pouvoir les Starters (les ados et enfants) depuis qu’il y a une guerre ayant éliminer la quasi totalité des adultes (entre 25 et 60 je suppose). Dans cette société, l’apparence a pris une tournure malsaine au point que les jeunes puissent « louer » leur corps au plus vieux dans des entreprises contre une somme d’argent. C’est ce que va faire Callie, dans l’espoir de gagner beaucoup d’argent pour sortir de la misère et aider son petit frère gravement malade. Mais lorsqu’on lui insère une puce dans le cerveau dans laquelle se trouve sa locataire, une Ender très vieille, les choses ne vont pas se passer comme prévues…

Tout d’abord, je trouve cet univers dystopique très angoissant de part ses ressemblances avec notre société à nous. En effet dans cette dernière, l’apparence a pris une place très conséquente. De plus les Enders ont réussi à contrôler l’espérance de vie (ils peuvent vivre jusqu’à plus de 150 ans, voire plus avec leur nouveau moyen technologique…). Allez savoir si un jour, on arrivera pas à faire ça aussi? Si certains ne pourront pas vendre leur corps légalement? Voilà pourquoi j’ai trouvé l’ambiance du livre très dérangeante. On  est loin de la réalité mais quand on y réfléchit bien, on en est très proche…

Puis j’ai immédiatement accroché aux personnages. Premièrement à celui de Callie, cette jeune Starter, que j’ai trouvé courageuse et dévouée. La vie ne l’a pas épargnée et son heure de tranquillité ne semble pas être au programme pour le moment. Elle est prête à tout, même à mettre sa vie en danger, pour parvenir à ses fins. Bref c’est une héroïne ultra attachante. Il y a également Blake, un jeune Starter bourge, qui est vraiment adorable et qui s’oppose absolument à Mickael, un Sarter dans la même situation que Callie. J’aurais aimé que ce dernier soit d’avantage présent et développé. Bien sûr, j’ai également craqué pour Tyler, le petit frère de Callie, qui est tout mimi. Les personnages secondaires comme Sara, etc… sont également attachants et intéressants.

Dans ce livre, il y a beaucoup d’action et de suspense. On en sait vraiment très peu au départ et c’est au fil de l’histoire qu’on apprend la vérité, en même temps que Callie. C’est un roman sans temps morts, vraiment agréable à lire. Cependant certains passages m’ont paru un peu confus et même si la société est bien développée, on ne sait pas comment les choses sont devenues telles qu’elles le sont. Par exemple, on apprend très vite qu’il y a eu une guerre où tous les adultes ont disparu (sauf les vieux) mais elle reste très floue. On ne sait pas contre qui elle a eu lieu, ni vraiment quand, ni pourquoi elle a fait autant de victimes… Voilà pourquoi ce n’est pas un coup de coeur, mais je lirai le tome 2 bien volontiers.

Bilan: Une dystopie originale qui tend vers le thriller jeunesse, des personnages attachants et une histoire bien ficelée malgré les zones d’ombres sur l’univers crée par l’auteure.

Note: 8/10

Ce livre entre dans les challenges:

Challenge des 170 idées

idée 57: une tête

 

 

challenge-destins-de-femmes

Publicités

2 réflexions au sujet de « Starters, tome 1, de Lissa Price »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s