Les Royaumes Invisibles, tome 1: La Princesse Maudite, de Julie Kagawa.

Résumé:  Ethan a disparu… A la veille de son seizième anniversaire, Meghan découvre qu’on a enlevé son petit frère. Dans le même temps, elle apprend qu’elle est une fille fée, la princesse maudite d’un royaume invisible dont il lui faut franchir la porte si elle veut retrouver Ethan. Prête à tout, Meghan accepte de passer de l’autre côté du miroir au risque de sa vie. Et, sitôt transportée dans la forêt magique, elle voit se dresser en travers de sa route le prince Ash, le plus dangereux des êtres dangereux qui peuplent les royaumes invisibles…

Mon avis:   Wouah! J’ai clairement adoré! Julie Kagawa m’a toutalement ensorcellée avec son univers magique, peuplé de créatures mythiques. J’étais déjà séduite rien qu’en voyant la couverture, la police d’écriture, le résumé…

Dans ce premier tome on fait la connaissance de Meghan Chase, une adolescente de 16 ans, qui vit au fin fond de la cambrousse, avec sa mère, son beau-père et son petit frère Ethan. Elle n’a pour unique compagnon que Robbie, un garçon agréable et gentil, mais dont elle ne connait finalement pas grand chose. Alors quand elle apprend que son frère s’est fait enlever et remplacer par une créature qui a pris son apparence, elle suit Robbie, qui s’appelle aussi Puck, dans le pays des fées pour le retrouver.

Ce monde est divisé en deux cours: la cour Seelie, autrement appelée la Cour d’Eté, dont est originaire Meghan, et la cour Unseelie, dite aussi la Cour d’Hiver.  Ces deux cours se détestent, mais réussissent à maintenir un semblant de paix. Ce que j’ai aimé, c’est le fait que tous les êtres qui y vivaient, étaient nés de l’imagination des hommes, de leurs rêves, et qu’ils mourraient lorsque que plus personne ne souvenait d’eux. Mais depuis les progrès technologiques, les rêves des hommes se sont orientés vers toutes sortes de machines électroniques. D’où la naissance d’une cour secrète: la Cour de Fer.

Du côté des personnages principaux, on a donc Meghan, une jeune fille que j’ai trouvé un peu niaise par moment, mais très adulte pendant d’autres. Grimalkin, un chat qui parle, n’a rien du bon gros matou gentil. Il est fourbe, malin et ne rend service à quelqu’un que lorsque qu’il peut en tirer un bénéfice par la suite. Ash, prince de l’Hiver, froid et mystérieux, n’est ni un ami ni un ennemi, ce qui rend le personnage encore plus interressant. On a beaucoup de mal à le cerner, car il est un peu comme Grimalkin, il ne rend service que pour en tirer profit. Et enfin, Puck (mon personnage préféré 😉 ) se révéle tout aussi intéressant. Je l’ai perçu un peu « faux », comme s’il cachait ses sentiments derrière ses belles paroles et son côté plaisantin. Ses trois personnages vont donc aider Meghan dans sa quête, qui va être perturbée par les créatures de la Faérie et la haine vicérale qui oppose Ash et Puck.

Bilan:  Un livre envoûtant, mystique, pleins de surprises, c’est un coup de coeur 😀 Je n’ai qu’un mot à dire: LA SUITE!

Note:  9/10

Ce livre entre dans le challenge « Où sont les hommes? »:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s