Le Dernier Hiver, de Jean-Luc Marcastel

Résumé: 2 035, 31º C en-dessous de 0. Depuis des années, le Crépuscule baigne Aurillac dans un ciel de sang. L’Hiver s’est installé, un hiver éternel qui dévore les terres et fige l’océan dans la banquise. La Malesève, cette armée de pins monstrueux, a mis à genoux la civilisation. Alors, devant la fin d’un monde, que reste-t-il d’autre que l’amour ? L’amour qui va pousser Johan à braver le froid et les pins pour retrouver sa bien-aimée, l’amour qui va pousser son frère, Théo, à lui ouvrir la voie, l’amour toujours qui incitera Khalid et la jolie Fanie à tout laisser derrière eux pour les suivre. L’amour est-il assez fort pour triompher de la Malesève et de ce qu’elle a fait des hommes ?

Mon avis:    Inutile de le cacher, cette lecture fut un coup de coeur! Je tire mon chapeau à M. Marcastel!

J’avoue être toute suite tombée sous le charme de l’univers créé par l’auteur. Il est si bien décrit qu’on s’y croirait!! En effet, il nous plonge dans un univers apocalyptique où l’hiver et la Malesève, cette forêt de pins (« pins vampires ») qui ne cesse de grandir en dévorant tout sur son passage, sont rois. Sans parler des bêtes étranges qu’on y trouve. Les personnages principaux vivent à Aurillac (enfin ce qu’il reste plutôt ^^) et tentent de vivre malgré tout une vie normale.

J’ai vraiment adoré tous les personnages! Entre Johan, mystérieux et qui cache ses émotions sous une carapace qu’il nomme Corbeau, Théo, le grand frère militaire, tendre, fidèle et blessé par on-ne-sait-quoi (on le découvrira à la fin), Fanie, leur soeur de coeur, courageuse mais à qui la chance a tournée le dos et Khalid, leur ami d’enfance, qui apporte la dose d’humour au roman avec ses fameuses babouches. Ces quatre-là sont si différents et pourtant je n’aurais pas vu l’un sans l’autre.

Leur périple commence quand Johan veut retrouver sa bien-aimée Léa, qui s’est réfugiée à Bergerac quelques mois plus tôt. Son frère et ses amis le suivent, laissant tout derrière eux. Ils surmontent différentes épreuves, vont au bout de leurs limites, se découvrent des personnalités qu’ils ne connaissaient pas… Mais vers le milieu du roman, l’histoire prend une tout autre tournure auquelle je ne m’y attendais pas du tout. En effet ils apprennent que certains ont développé des pouvoirs à cause des radiations des pins vampires. Ca m’a un peu surprise, mais finalement j’ai bien aimé. L’hisoire s’accelèrent et prend de l’ampleur au fur et à mesure. A la fin, le suspens devient carrément insoutenable!!!

Au final, chacun se découvre quelque chose qu’il connaissait mal: l’amour. Et je dois reconnaître que le message délivré par l’auteur à travers les quelques lignes écrites par Johan est juste magnifique. Ce livre est une ôde à la vie, à l’espoir et bien sûr à l’amour qui est présent à chaque instant dans ce roman.

Bilan: un superbe livre à lire pour le côté fantastique de l’histoire, pour les messages que l’auteur nous fait passer et pour Théo ♥

Note: 9/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le Dernier Hiver, de Jean-Luc Marcastel »

  1. Salut je suis contente de découvrir ton blog ^^
    Cela fait déjà plusieurs avis positifs que je lis sur ce livre et là il me tarde vraiment de m’en faire ma propre appréciation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s